Serge Prieux - copyright office de tourisme d'Etretat

Objectifs

Les JFLA (prononcer gifla) ont pour ambition de couvrir le domaine des langages applicatifs c'est-à-dire, de façon large et dans le désordre, les langages ensemblistes, fonctionnels, parenthétiques, à objets ou acteurs, à la fois sur les plans théoriques (nouveaux langages ou dialectes, sémantique de nouveaux traits, compilation, interprétation etc.) et pratiques (utilisation de ces langages, implantation, gestion de mémoire, algorithmes distribués ou parallèles, mesure de performances, etc.)

Ces journées ont été créées avec plusieurs buts. En premier lieu, nous voulions reserrer les liens entre les divers acteurs de ces communautés qui partagent, malgré des aspects superficiels divergents, de larges pans communs qui les différencient tous en bloc des langages algorithmiques plus classiques. Les réunir dans un même lieu pendant deux jours pleins semblait idéal. En second lieu, nous souhaitions que ces journées ne soient pas trop élitistes, quoique de bon niveau, afin de permettre aux jeunes de s'exprimer et donc de s'entraîner à la rude compétition mondiale dans un cadre moins difficile. Une conséquence fut la prescription de la seule langue française (prescription légèrement atténuée depuis puisqu'on tolère qu'un conférencier s'exprime en anglais ou qu'il écrive en anglais s'il s'exprime en français). En troisième et dernier lieu, nous nous reconnaissons un rôle didactique et avons invité moult conférenciers de haut niveau à venir exposer leur enthousiasme.

Comité de programme

Sandrine BlazyCEDRIC, ENSIIE, Évry (Président)
Alan SchmittINRIA Grenoble - Rhône-Alpes
Horatiu CirsteaINRIA Nancy - Grand Est
Tom HirschowitzLIP, ENS Lyon
Mathieu JaumeLIP6, Université Paris 6
Delia KesnerPPS, Université Paris 7
Nicolas MagaudLSIIT, Université Louis Pasteur, Strasbourg
Marc PouzetLRI, Université Paris-Sud
Laurence RideauINRIA Sophia Antipolis - Méditerranée
Francesco Zappa NardelliINRIA Paris - Rocquencourt

Les deux orateurs invités sont :

  • Pierre Weis (INRIA).
  • Cédric Fournet (Microsoft Research).