Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Deuxièmes Journées Francophones de Programmation par Contraintes

Les Arènes de Nîmes

Nîmes - Ecole des Mînes d'Alès
Centre de recherche LGI2P
Site EERIE - Parc Scientifique et Technique Georges Besse
30035 Nîmes Cedex
du 7 au 9 juin 2006

La programmation par contraintes est un paradigme de programmation permettant à l'utilisateur de définir son problème de facon déclarative en termes de contraintes à satisfaire, sa résolution étant prise en charge par des ``solveurs'' de contraintes. Son succès est maintenant largement établi dans le monde industriel, et les applications en sont nombreuses dans des domaines aussi variés que la bio-informatique, la planification de la production, la logistique, la conception et la configuration, ou encore la robotique.

Les Journées Francophones de Programmation par Contraintes (JFPC) reflètent les avancées récentes des chercheurs francophones dans ce domaine. Cette seconde édition des JFPC fait suite aux premières, qui se sont tenues à Lens en 2005, et à une série de manifestations conjointes des JFPLC et JNPC à Angers (2004), Amiens (2003), Nice (2002), Marseille (2000), Lyon (1999) et Nantes (1998).

Les Journées Françaises de Programmation par Contraintes poursuivent plusieurs objectifs principaux. Elles sont d'abord un lieu de rencontre convivial de la communauté française de recherche en programmation par contraintes et programmation logique. Elles sont également le lieu d'une diffusion francophone de travaux souvent publiés également dans les plus grandes conférences internationales du domaine (ECAI, CP, IJCAI, AAAI en particulier). Enfin elles forment le cadre d'une pédagogie de l'activité du chercheur, d'une part en intégrant de jeunes chercheurs au comité de programme au côté de chercheurs confirmés, et d'autre part en permettant à des travaux encore inaboutis de franchir l'ensemble des étapes du processus rédactionnel scientifique, jusqu'à leur présentation orale. Cette année, chaque article a pu être évalué par trois relecteurs.

Quarante-sept articles, provenant de douze villes françaises, mais aussi de Belgique, Tunisie, du Canada, d'Espagne, du Danemark et de Suède (deux laboratoires), de seize laboratoires français et cinq laboratoires étrangers ont été soumis à cette deuxième édition des JFPC. Parmi ces articles, le comité de programme en a sélectionné trente-huit ; six autres articles décrivant des travaux moins aboutis, mais comportant des perspectives de recherche prometteuses, ont été sélectionnés dans une session spéciale ``jeunes chercheurs''. Les thèmes abordés par les articles sélectionnés concernent notamment la logique propositionnelle, les environnements et langages de programmation par contraintes, les contraintes globales, les contraintes souples, les contraintes sur les domaines continus et les applications de ces techniques à la résolution de problèmes issus du monde industriel.

Le programme des JFPC'2006 comporte également deux conférences invitées. La première, d'Eugene Freuder, porte sur la double problématique de l'utilité et de l'utilisabilité de la programmation par contraintes, et présente l'aboutissement de réflexions menées au Cork Research Center. La seconde, de Richard Benjamins, présente l'application de techniques d'intelligence artificielle, dont la programmation par contraintes et la programmation logique ne sont pas exclues, au domaine d'applications en plein essort du Web sémantique.

Comité d'organisation

Organisation

  • Centre de Recherche LGI2P de l'Ecole des Mines d'Alès

Président des journées

  • Michel Vasquez, Enseignant Chercheur Hdr, Ecole des Mines d'Alès

Président du comité de programme

  • Laurent Henocque, Maître de Conférences Hdr, LSIS UMR CNRS 6168, Université de la Méditerranée

Comité de programme

  • Gilles Audemard, CRIL, Lens
  • Vincent Barichard, LERIA, Angers
  • Thierry Benoist, E-lab Bouygues, Paris
  • Sadok Bouamama, SOIE Tunis, Tunisie
  • Jlifi Boutheina, SOIE Tunis, Tunisie
  • Carlos Castro, UTFSM, Chili
  • Rémi Coletta, LIRMM, Montpellier
  • Thi Bich Hanh Dao, LIFO, Orleans
  • Simon De Givry, INRA, Toulouse
  • Pierre Deransart, INRIA, Rocquencourt
  • Audrey Dupont, LIA, Avignon
  • Carmen Gervet, Brown, USA et Imperial College, UK
  • Arnaud Gotlieb, IRISA, Rennes
  • Djamal Habet, LSIS, Marseille
  • Youssef Hamadi, MSR, Cambridge UK
  • Christophe Jermann, LINA, Nantes
  • Narendra Jussien, LINA, Nantes
  • Arnaud Lallouet, LIFO, Orleans
  • Ludovic Langevine, Mission Critical IT, Bruxelles
  • Frédéric Lardeux, LERIA, Angers
  • Olivier Lhomme, ILOG, Sophia Antipolis
  • Chu Min Li, LARIA, Amiens
  • Fred Mesnard, IREMIA, La Réunion
  • Eric Monfroy, UTFSM, Chili et Lina, Nantes
  • Pierre-Etienne Moreau, LORIA, Nancy
  • Bertrand Neveu, INRIA, Sophia
  • Gilles Pesant, CRT, Montréal Canada
  • Andreas Podelski, Max Planck University, Allemagne
  • Nicolas Prcovic, LSIS, Marseille
  • Jean Charles Régin, ILOG, Paris
  • Guillaume Rochart, E-lab Bouygues, Paris
  • Thomas Schiex, INRA, Toulouse
  • Laurent Simon, LRI, Paris
  • Sylvain Soliman, INRIA, Rocquencourt
  • Christine Solnon, LIRIS, Lyon
  • Sébastien Sorlin, LIRIS, Lyon
  • Charlotte Truchet, LINA, Nantes
  • Pascal Van Hentenryck, Brown, USA
  • Gérard Verfaillie , ONERA, Toulouse
  • Vincent Vidal, CRIL, Lens

Relecteurs additionnels

  • Marco Benedetti,
  • Eric Bourreau,
  • Lucas Bordeaux,
  • Broderick Crawford,
  • Gilles Dequen,
  • Hervé Deleau,
  • Tristan Denmat,
  • Laure Devendeville,
  • Khalil Djelloul,
  • Thomas Douillard,
  • Michel Gagnon,
  • Tony Lambert,
  • Brice Pajot,
  • Etienne Payet,
  • Matthieu Petit,
  • Jordi Planes,
  • Christophe Ringeissen,
  • Alessandro Zanarini

Avec le soutien de

ILOG COSYTEC Microsoft Research GDR I3 regionR nimes Inovia