Axe de recherche n°2 (2017-2021) "Vulnérabilités et risques" (MSHS Poitiers)

Coordination : Valérie-Inés de LAVILLE (Cerege) et Michel AUDIFFREN (Cerca)

Cet axe réunit des équipes de chercheurs en sciences sociales et juridiques abordant quatre programmes de recherche à des niveaux d’analyse complémentaires : Macro (régulations et politiques prudentielles), Méso (Responsabilité Sociétale des Entreprises, champ organisationnel, stratégies de marchés) et Micro (performances cognitives, indicateurs psychophysiologiques récits de vie, biographies, comportement du consommateur).

 

Programmes principaux :

  • Risques financiers et nouvelles régulations (Responsable Sophie Nivoix – Cerege) : Ce programme vise à développer une analyse du processus d’intégration économique et financière s’appuyant sur l’étude des mutations du système financier et leurs implications en termes d’évaluation et de gestion des actifs financiers, mais aussi de politique publique de réglementation des marchés et de leurs acteurs.
  • Marchés, cultures et sociétés (Responsable Valérie-Inès de La Ville – Cerege) :Ce programme vise à mieux comprendre les risques et vulnérabilités liés aux pratiques de consommation et à la marchandisation de la culture et de la vie quotidienne depuis la fin du 19° siècle à nos jours, dans la perspective de contribuer à une anthropologie générale et interdisciplinaire des espaces marchands.
  • Préservation de l’autonomie des seniors (Responsables Michel Audiffren – Cerca et Romuald Bodin – Gresco) : Ce programme de recherche PRAUSE a pour but d’examiner l’influence des déterminants individuels et sociaux de la vulnérabilité cognitive et sociale des seniors (55 ans et plus) non institutionnalisés afin de contribuer à la préservation de leur autonomie dans la vie quotidienne

 

Programme émergent :

  • Politiques publiques des risques aquatiques : ce programme a pour objet d’étudier de façon interdisciplinaire les modalités de la construction sociale de l’acceptabilité du risque dans les politiques publiques en matière d’installation (résidentielle et industrielle) sur le littoral, en matière d’accessibilité et de gestion de l’eau potable ainsi qu’en matière de prévention des risques de noyades mais aussi de crues ou de submersions marines.
  • La conscience du risque – Les politiques publiques inscrivent dans la loi un volet « conscience » ou « connaissance » du risque. Dans le domaine des submersions, il s’agit même d’un domaine dont s’est emparé l’Union Européenne. Pourtant, en dépit des efforts réalisés pour réaliser une pédagogie, une information et une formation au risque, les résultats sont bien souvent limités et il est important de cerner les racines d’une telle mise en échec.
  • La perception du risque – L’existence d’un aléa pourvoyeur de risques ne suffit pas à consolider la conscience du risque, pas plus que la vulnérabilité, y compris lorsqu’elle a été éprouvée à l’occasion d’une catastrophe. Il existe deux biais à ce postulat. Le premier s’inscrit en négatif et donne une place importante à l’oubli et à l’occultation. Le second est plus positif et donne toute sa place aux stratégies de mitigation (prévention, adaptation) qui permettent, à niveau de vulnérabilité égal, de réduire l’endommagement potentiel.

Cet axe développe ses projets de recherche en partenariat avec les entreprises ou des organisations implantées sur le territoire régional : Pôle Image Magelis, Rectorat de l’Académie de Poitiers, Agence Régionale de la Santé, Musées et Médiathèques, Bureau National Inter-professsionnel du Cognac, Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image, CRIIT informatique de façon à effectuer un transfert direct des connaissances aux acteurs du territoire pour contribuer à la dynamique territoriale.

 

 

Evolution des dépôts

Répartition des dépôts par type de document

Derniers dépôts

Nombre de documents

Nombre de notices