Cognitive networks: a Darwinian approach

Philippe Jacquet 1 Paul Muhlethaler 2
2 HIPERCOM - High performance communication
Inria Paris-Rocquencourt, UP11 - Université Paris-Sud - Paris 11, Inria Saclay - Ile de France, X - École polytechnique, CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique : UMR
Résumé : Dans ce papier nous présentons une nouvelle approche pour les réseaux cognitifs radio. Dans l'approche traditionnelle le réseau secondaire est en charge de la surveillance du canal pour déterminer si oui ou non le réseau primaire est actif dans dans la zone. Si ce n'est pas le cas, le réseau secondaire est autorisé á utiliser le spectre. Dans le nouveau mécanisme que nous proposons, le réseau primaire utilise une technique qui lui permet de préempter la bande passante même dans le cas oú le réseau secondaire transmet dans cette zone. La technique d'accés du réseau primaire est préemptive sur le schéma décentralisé de la norme IEEE 802.11. Ce protocole est un systéme á détection de porteuse généralisé qui utilise un signalement actif. Au lieu d'uniquement sonder le canal avant la transmission, la technique d'accés envoie également des busrts de signal qui peuvent être détectés par les autres noeuds qui cherchent á transmettre. Si c'est le cas, ces noeuds abandonnent, pour ce cycle, leur tentative de transmission. Nous montrons que ce mécanisme est préemptif sur l'accés décentralisé de 802.11 si les enchaiments de transmission/écoute sont construits avec des séquences binaires spéciales. Ces séquences appelées $(d,k)$ séquences doivent contenir un nombre un nombre maximal $k$ de $0$ successifs et un nombre minimum $d$. En pratique nous utiliserons $d=0$ et $k$ dépend de la durée des inter-trames dans 802.11 et de la durée des burts de signalement actifs. Nous calculons le nombre de $(0,k)$ séquences en fonction de $k$ et de leur longueur $n$. Nous montrons également que des $(d,k)$ séquences (avec $2d > k$) peuvent être utilisées pour pallier á la non détection d'un burst de signalement. Nous évaluons aussi le nombre de ces séquences. Dans une seconde partie de cet article nous calculons le délai moyen pour les utilisateurs du réseau primaires en fonction de la charge des réseaux primaire et secondaire. Nous montrons que nous avons une indépendance hiérachique des performances entre réseau primaire et secondaire.
Type de document :
Rapport
[Research Report] RR-7892, INRIA. 2012, pp.16
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/hal-00672995
Contributeur : Paul Muhlethaler <>
Soumis le : mercredi 22 février 2012 - 14:38:45
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 12:02:06
Document(s) archivé(s) le : lundi 26 novembre 2012 - 10:15:09

Fichier

RR-7892.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00672995, version 1

Collections

Citation

Philippe Jacquet, Paul Muhlethaler. Cognitive networks: a Darwinian approach. [Research Report] RR-7892, INRIA. 2012, pp.16. 〈hal-00672995〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

608

Téléchargements de fichiers

350