Quelle marge de manoeuvre faut-il laisser aux utilisateurs d'animations 3D techniques en maintenance aéronautique ?

Résumé : En maintenance aéronautique, l'amélioration de la sécurité passe par une parfaite compréhension d'informations visuelles nécessaires à la réalisation des différentes tâches. Notre étude vise à mesurer de quelles manières des modifications de ces présentations iconographiques affectent leurs utilisations par des techniciens novices. Plus précisément ici, nous avons analysé les effets apportés par une graduation du contrôle du dynamisme sur des documents 3D. Contrairement à notre attente, la version du matériel visuel censée être la plus adaptée à ces tâches de maintenance, produit les moins bonnes performances, sans obtenir en contrepartie d'évaluations favorables de charge cognitive par les utilisateurs.
Type de document :
Communication dans un congrès
ACM. 25ème conférence francophone sur l'Interaction Homme-Machine, IHM'13, Nov 2013, Bordeaux, France. 2013, 〈10.1145/2534903.2534912〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [31 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/hal-00877265
Contributeur : Ihm'13 Ihm'13 <>
Soumis le : mercredi 6 novembre 2013 - 20:41:43
Dernière modification le : jeudi 20 septembre 2018 - 11:56:02
Document(s) archivé(s) le : vendredi 7 avril 2017 - 22:20:19

Fichier

2-4.pdf
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

Collections

Citation

David Robin, André Tricot, Pascale Hugues. Quelle marge de manoeuvre faut-il laisser aux utilisateurs d'animations 3D techniques en maintenance aéronautique ?. ACM. 25ème conférence francophone sur l'Interaction Homme-Machine, IHM'13, Nov 2013, Bordeaux, France. 2013, 〈10.1145/2534903.2534912〉. 〈hal-00877265v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

196

Téléchargements de fichiers

264