Diego Rivera: technologie et mythologie

Résumé : C'est entre 1929 et 1935 que Diego Rivera entreprend la réalisation de fresques au Palacio Nacional de Mexico. Nous abordons ici " le Mexique d'aujourd'hui et de demain ". Interrogeant le lien entre l'art et la technologie, notre approche s'est centrée sur un détail negligé par la critique, le téléscripteur. L'analyse de ce " micro-objet " nous a conduits à l'observation d'un " macro-dispositif technologique ". Il en émerge progressivement une mégapole moderne, dans un complexe technico-économique international, où Diego Rivera questionne les modalités du " vivre ensemble ". Ce chemin d'exploration nous a amenés à mettre en cause l'idée d'un univers de l'art et la technologie " démythifié ". S'y enchevêtrent des thèmes anciens et anachroniques confortant l'œuvre dans sa dimension subversive.
Type de document :
Article dans une revue
Artelogie, EHESS, 2012, pp.4
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-00984787
Contributeur : Edgard Vidal <>
Soumis le : lundi 28 avril 2014 - 18:19:38
Dernière modification le : mercredi 4 juillet 2018 - 23:14:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-00984787, version 1

Collections

Citation

Colette Grandclaudon, Edgard Vidal. Diego Rivera: technologie et mythologie. Artelogie, EHESS, 2012, pp.4. 〈hal-00984787〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

237