La Asamblea del Año XIII en el Río de la Plata: laureles eternos para terminar la Revolución

Résumé : L'hymne national argentin, écrit par Vicente López et Blas Parera en 1813 sur ordre de l'Assemblée constituante, est exemplaire d'un dispositif récurrent lors des révolutions indépendantistes latino-américaines, à savoir la mobilisation du chant patriotique pour l'établissement d'un nouvel imaginaire national. S'agissant d'un vaste territoire faiblement connecté et dépourvu d'héritage culturel homogène, c'est là un projet dont la fragilité est bien perçue par les élites de Buenos Aires qui, férues de culture néoclassique, font appel à des ressources symboliques abstraites et facilement universalisables. Le serment énoncé dans le refrain : " Coronados de gloria vivamos/ o juremos con gloria morir ", repris des chants révolutionnaires fr (mais pas de La Marseillaise), scelle l'accès de l'individu au statut de citoyen sous les traits d'un héros combattant, dans le cadre de la fabrication d'un consensus politique autour de la guerre contre le pouvoir colonial.
Type de document :
Article dans une revue
Mundos Nuevos, Mascipo (Unité mixte de recherche UMR 8168 " Mondes américains ") - EHESS, 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-01044752
Contributeur : Julie Solviche <>
Soumis le : jeudi 24 juillet 2014 - 10:18:32
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01044752, version 1

Collections

Citation

Esteban Buch. La Asamblea del Año XIII en el Río de la Plata: laureles eternos para terminar la Revolución. Mundos Nuevos, Mascipo (Unité mixte de recherche UMR 8168 " Mondes américains ") - EHESS, 2014. 〈hal-01044752〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

86