Formules rythmiques spontanées en poésie orale

Résumé : Chargé de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales, Hassan Jouad mène une recherche sur le phénomène du rythme tel qu'il se manifeste de façon privilégiée dans le langage versifié. Il a découvert l'existence d'un mécanisme de matrices rythmiques et montré que ce sont ces matrices qui fondent la spécificité du vers en tant qu'unité de discours. Parti d'un matériau recueilli sur le terrain, Hassan Jouad s'est aperçu que certaines formules vides de sens liées au chant dans la tradition orale chleuh (Maroc), étaient en réalité des matrices rythmiques spontanément modélisées. Dans cet article, il présente une vue synthétique de la grammaire qui régit l'organisation de ces matrices en tant que langage rythmique spécifique.
Type de document :
Article dans une revue
Communication & langages, Nec Plus, 1988, pp.5--13
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-01073737
Contributeur : Hassan Jouad <>
Soumis le : vendredi 10 octobre 2014 - 12:42:18
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:18

Identifiants

  • HAL Id : hal-01073737, version 1

Collections

Citation

Hassan Jouad. Formules rythmiques spontanées en poésie orale. Communication & langages, Nec Plus, 1988, pp.5--13. 〈hal-01073737〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

213