Renseignement : le traitement massif de données est aussi dangereux qu'inefficace

Claude Castelluccia 1 Daniel Le Métayer 1
1 PRIVATICS - Privacy Models, Architectures and Tools for the Information Society
Inria Grenoble - Rhône-Alpes, CITI - CITI Centre of Innovation in Telecommunications and Integration of services
Résumé : Au motif de lutter contre le terrorisme, plusieurs pays ont adapté leur cadre juridique pour permettre un traitement massif de données à des fins de renseignement. La France s'est également engagée dans cette voie avec le projet de loi relatif au renseignement, adopté par l'Assemblée nationale en première lecture le 5 mai 2015 et en passe d'être discuté au Sénat à l'heure où nous écrivons. L'objectif affiché de ces dispositions est de doter les États de moyens de détecter des « signaux faibles », autrement dit des profils de comportements suspects qu'il conviendrait de repérer le plus tôt possible pour déjouer des projets terroristes. D'un point de vue strictement technique, on peut cependant s'interroger à la fois sur les risques liés à ces procédés et sur leur efficacité. Le risque principal posé par un traitement massif de données est celui d'une atteinte tout aussi massive à la vie privée des citoyens. Les promoteurs de ces lois utilisent un double argument pour rassurer...
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.inria.fr/hal-01247129
Contributor : Daniel Le Métayer <>
Submitted on : Monday, December 21, 2015 - 12:43:29 PM
Last modification on : Tuesday, June 18, 2019 - 4:48:10 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01247129, version 1

Citation

Claude Castelluccia, Daniel Le Métayer. Renseignement : le traitement massif de données est aussi dangereux qu'inefficace. Pour la science, Pour la science, 2015, L'ère des méduses : pourquoi elles vont conquérir les océans, 453. ⟨hal-01247129⟩

Share

Metrics

Record views

520