Les monuments du général Lamarque (1836, 1896) : composition et recomposition de la mémoire

Abstract : Plus de soixante ans après la mort du général Lamarque et l'érection d'une colonne à Saint-Sever, une statue est édifiée grâce à l’initiative de son petit-fils. Ancien général de Napoléon devenu tribun redouté et populaire sous la Restauration et la Monarchie de Juillet, Lamarque a acquis au fil du XIXe siècle une stature de héros dont l'héritage est disputé entre républicains et conservateurs. Une composition et une recomposition de la mémoire se jouent autour de ces deux monuments qui lui sont dédiés. L'inauguration de la statue en 1896 va augmenter la fracture existant entre les deux camps. Si au départ, sous les auspices de la Saint-Jean, la fête de l'inauguration à Saint-Sever se voulait résolument landaise, elle allait devenir « absolument républicaine »...
Type de document :
Article dans une revue
Bulletin de la Société de Borda, 2016
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-01549535
Contributeur : Gonzague Espinosa-Dassonneville <>
Soumis le : mercredi 28 juin 2017 - 17:30:48
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 01:20:43

Identifiants

  • HAL Id : hal-01549535, version 1

Collections

Citation

Gonzague Espinosa-Dassonneville. Les monuments du général Lamarque (1836, 1896) : composition et recomposition de la mémoire. Bulletin de la Société de Borda, 2016. 〈hal-01549535〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

100