Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Conference papers

L’alternance linguistique : un outil pour diversifier les langues d’enseignement ? De la neutralité des choix et les difficultés d’application.

Résumé : L'alternance des langues constitue un choix essentiel pour diversifier les langues d'enseignement des disciplines non linguistiques. Et pour certains chercheurs, une alternance raisonnée des langues facilite l'apprentissage linguistique, la construction de concepts disciplinaires ainsi que le développement de compétences transversales (Moore, 2001) Cependant cette alternance peut intervenir à plusieurs niveaux et de manières différentes. Ainsi, des recherches ont distingué entre trois niveaux : micro, méso et macro (Duverger, 2007a ; Gajo, 2007, Reynal de Saint Michel, 2015) alors que d'autres études ont différencié l'alternance intersententielle de l'alternance intrasententielle (Gearon, 1997). Jean Duverger (2007a) a constaté que lorsqu'on décide d'enseigner une discipline non linguistique (DNL) en deux langues (c'est-à-dire une langue étrangère en sus de la langue première), l'enseignant de cette discipline travaille avec ses élèves, en même temps, l'amélioration de l'apprentissage de la deuxième langue et la construction des concepts de sa discipline. Mais, la réalisation de ce double objectif « est complexe sur le plan cognitif », comme elle a soulevé Causa, parce que lorsqu'on enseigne une discipline non linguistique en langue étrangère, la langue sert comme medium pour « apprendre des contenus non linguistiques tout en améliorant la compétence en langue étrangère » (2009, p.180). Par ailleurs, dans le contexte marocain qui est un contexte plurilingue où plusieurs langues et dialectes coexistent dans les différents espaces de la vie collective, l'élève est appelé à apprendre trois langues standardisées dès sa première d'année de l'enseignement primaire. Ainsi, dès l'âge de 6 ans l'élève marocain commence l'apprentissage de la langue arabe, l'amazigh et le français. En outre, la nouvelle ingénierie linguistique du système scolaire prévoit que certains contenus ou modules des disciplines non linguistiques (notamment des disciplines scientifiques) sont enseignées en français et / ou en anglais, alors qu'au collège l'enseignement de ceux-ci s'effectue en français en sus de la langue arabe qui demeure la langue principale d'enseignement dans ces deux cycles. Pourtant, pour renforcer la maîtrise des langues étrangères, le ministère de l'éducation nationale a décidé de généraliser l'enseignement des mathématiques et des sciences (physiques, chimie et sciences de la vie et de la terre) en français pour le parcours international (option français) au collège et au lycée à partir de la rentrée scolaire 2019/2020. L'objectif de cet article est d'aborder la problématique de la diversification des langues d'enseignement des disciplines scientifiques dans le contexte plurilingue marocain. Ainsi, après une brève description de la diversité linguistique de la société marocaine, nous analysons, dans un premier temps, la gestion juridique et institutionnelle de cette diversité culturelle et linguistique. Et dans un second temps, nous décrivons la nouvelle ingénierie linguistique proposée pour former un élève plurilingue. Il s'agit dans cette deuxième partie de mettre l'accent sur la manière dont l'alternance linguistique peut servir comme mécanisme de diversifier les langues d'enseignement et d'interroger les limites de ce choix et ses répercussions sur l'appropriation des concepts disciplinaires et la maîtrise des langues étrangères.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.inria.fr/hal-03381667
Contributor : Jean-Claude Regnier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Sunday, October 17, 2021 - 5:10:27 PM
Last modification on : Wednesday, March 30, 2022 - 3:30:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03381667, version 1

Collections

Citation

Brahim El-Mekaoui, Jean-Claude Régnier. L’alternance linguistique : un outil pour diversifier les langues d’enseignement ? De la neutralité des choix et les difficultés d’application.. Penser la complexité : quelles approches et quels outils en contexte pluriel ou plurilingue ?, ELLIADD EA4661 (Université de Franche-Comté); CRLAO UMR8563 (CNRS-EHESS-INALCO), Oct 2021, Besançon, France. ⟨hal-03381667⟩

Share

Metrics

Record views

300