L'intelligence en essaim ou comment faire complexe avec du simple ?

Vincent Chevrier 1 Aurélien St Dizier 2
1 MAIA - Autonomous intelligent machine
INRIA Lorraine, LORIA - Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications
Résumé : À ses débuts, l'Intelligence Artificielle a puisé son inspiration dans le comportement individuel de l'être humain, en cherchant à reproduire son raisonnement. Elle s'est donc focalisée sur la manière de représenter les connaissances d'un expert et de modéliser son processus de décision, pour construire des systèmes dont le résultat pouvait être qualifié d'« intelligent ». Mais dans la nature, on observe bien des formes d'intelligence. Pourquoi ne pas prendre en compte une intelligence qui ne serait plus individuelle, mais collective ? Les chercheurs ont ainsi conçu des systèmes « multi-agents » en s'inspirant du fonctionnement d'un groupe d'experts humains. Une autre source d'inspiration est celle des sociétés d'insectes. Ainsi est née l'« intelligence en essaim », qui trouve des applications dans le domaine de la simulation et au-delà, par exemple en robotique collective ou pour les réseaux.
Type de document :
Article dans une revue
Interstices, INRIA, 2005
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/inria-00000472
Contributeur : Vincent Chevrier <>
Soumis le : vendredi 21 octobre 2005 - 11:06:59
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:19:50

Identifiants

  • HAL Id : inria-00000472, version 1

Citation

Vincent Chevrier, Aurélien St Dizier. L'intelligence en essaim ou comment faire complexe avec du simple ?. Interstices, INRIA, 2005. 〈inria-00000472〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

505