Vers la synthèse automatique de programmes SIGNAL

Christophe Wolinski 1 Mohammed Belhadj 1
1 EP-ATR - Environnement de programmation d'applications temps réel
IRISA - Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires, INRIA Rennes
Résumé : Dans ce papier on présente une méthode générale de synthèse d'architecture caracterisée par un contrôle réparti à partir de spécifications faites en Signal. Le résultat final de la synthèse est un réseau de processeurs élémentaires assurant le traitement correspondant aux opérateurs de base du langage Signal, connectés par l'intermédiaire de canaux de communication synchronisés par des évènements. Chaque processeur élémentaire possède la même structure composée d'une partie asynchrone utilisant des éléments "delay-insensitive" et une partie synchrone. La partie synchrone est destinée au traitement local tandis que la partie asynchrone assure la synchronisation des calculs. Les avantages du modèle utilisé sont : l'absence d'une horloge globale (il n'y a pas de problème de "skew"), la separation des bus pour l'execution en parallèle des opérations Signal, la vitesse d'execution dépendant des données (optimisation étant effectuée dynamiquement) et la génération de descriptions structurelles en VHDL.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] RR-2039, INRIA. 1993
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/inria-00074632
Contributeur : Rapport de Recherche Inria <>
Soumis le : mercredi 24 mai 2006 - 15:57:21
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:20:09
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 avril 2010 - 21:52:42

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : inria-00074632, version 1

Collections

Citation

Christophe Wolinski, Mohammed Belhadj. Vers la synthèse automatique de programmes SIGNAL. [Rapport de recherche] RR-2039, INRIA. 1993. 〈inria-00074632〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

180

Téléchargements de fichiers

200