La rétroconversion de fonds bibliographiques pour des besoins de bibliométrie

Abdel Belaïd 1 Dominique Besagni 2 Yolande Belaïd 1
1 READ - READ
LORIA - Laboratoire Lorrain de Recherche en Informatique et ses Applications
Résumé : La veille technologique a pour objectif d'exploiter les informations disponibles permettant de disposer d'indicateurs bibliométriques sur l'environnement de l'entreprise. Parmi les types d'informations qui sont les plus directement accessibles, les références bibliographiques constituent un matériau de choix pour le veilleur. Que les informations soient internes ou externes à l'entreprise, elles fourniront, pour un coût relativement faible, une matière première de qualité, prenant en compte des productions mondiales, souvent spécialisées dans divers domaines. L'apport des références bibliographiques est bien sûr immédiat lorsqu'elles se trouvent sous forme électronique structurée, faisant ressortir immédiatement les éléments informatifs directement exploitables par les techniques d'analyse bibliométrique. Mais bien souvent, l'information bibliographique n'est pas disponible sous forme électronique et donc pas structurée, rendant laborieuse la tâche d'analyse bibliométrique. Il se pose alors le problème de la rétro-conversion de l'information à partir de supports de documents variés qui constitue un travail de recherche en soi. S'intéressant plutôt à la mesure de facteurs d'impact en bibliométrie, les références bibliographiques étudiées sont celles présentes à la fin des publications scientifiques (articles, conférences, livres...) et qui renvoient aux travaux d'un auteur cité dans le corps du texte. On parle également de citations, la différence entre « citation » et « référence » n'étant qu'une différence de perspective entre l'auteur citant et l'auteur cité : pour l'auteur citant, c'est une « référence » à l'auteur cité ; à l'inverse, pour l'auteur cité, c'est une « citation » par l 'auteur citant (Lawrence1999). L'Institut de l'Information Scientifique et Technique (INIST) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) a entrepris une expérience de numérisation de ces références à cause notamment de l'intérêt des citations pour des études de bibliométrie et/ou scientométrie. Le LORIA s'est associé à cette expérience par l'étude de méthodes de rétro-conversion adaptées aux fonds bibliographiques. Ce travail constitue pour le LORIA une expérience supplémentaire en rétro-conversion de documents micro-structurels qui a été d'abord initiée sur la reconnaissance de notices bibliographiques (fiches) cartonnées, en pré-ISBD (Belaid98), et étendue ensuite à la reconnaissance de tables des matières pour l'alimentation du serveur d'articles, Calliope (belaid2001).
Type de document :
Article dans une revue
Revue des Sciences et Technologies de l'Information - Série Document Numérique, Lavoisier, 2003, 7 (3-4), pp.159-177
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/inria-00099550
Contributeur : Publications Loria <>
Soumis le : mardi 26 septembre 2006 - 09:38:29
Dernière modification le : mardi 24 avril 2018 - 13:33:48

Identifiants

  • HAL Id : inria-00099550, version 1

Collections

Citation

Abdel Belaïd, Dominique Besagni, Yolande Belaïd. La rétroconversion de fonds bibliographiques pour des besoins de bibliométrie. Revue des Sciences et Technologies de l'Information - Série Document Numérique, Lavoisier, 2003, 7 (3-4), pp.159-177. 〈inria-00099550〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

112