Modélisation de la dégradation de l'ADN pour la détermination du nombre de copies restantes et de la probabilité de PCR positive

Résumé : Il n'existe pas de méthode avérée d'analyse d'ADN dégradé pour la quantification de la dégradation. Nous proposons et validons un modèle basé sur une fragmentation aléatoire à partir de deux analyses qPCR sur deux cibles de tailles différentes. Le modèle permet de calculer de nombreuses quantités intéressant les biologistes et en particulier la probabilité de PCR positive ou la dégradation maximale pour obtenir une PCR avec une probabilité donnée.
Type de document :
Communication dans un congrès
41èmes Journées de Statistique, SFdS, Bordeaux, 2009, Bordeaux, France, France. 2009
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [8 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/inria-00386690
Contributeur : Conférence Jds2009 <>
Soumis le : vendredi 22 mai 2009 - 09:13:15
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:21:22
Document(s) archivé(s) le : jeudi 10 juin 2010 - 21:41:11

Fichier

p258.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : inria-00386690, version 1

Collections

Citation

Marthe Colotte, Vincent Couallier, Sophie Tuffet, Jacques Bonnet. Modélisation de la dégradation de l'ADN pour la détermination du nombre de copies restantes et de la probabilité de PCR positive. 41èmes Journées de Statistique, SFdS, Bordeaux, 2009, Bordeaux, France, France. 2009. 〈inria-00386690〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

503

Téléchargements de fichiers

439