Auto-Stabilisation et Confinement de Fautes Malicieuses : Optimalité du Protocole min+1

Résumé : Un protocole auto-stabilisant est par nature tolérant aux fautes transitoires (i.e. de durée finie). Ces dernières années ont vu apparaître une nouvelle classe de protocoles qui, en plus d'être auto-stabilisants, tolèrent un nombre limité de fautes permanentes. Dans cet article, nous nous intéressons aux protocoles auto-stabilisants tolérant des fautes permanentes très sévères : les fautes Byzantines. Nous introduisons deux nouveaux concepts de confinement de fautes Byzantines dans les systèmes auto-stabilisants. Nous montrons que, pour le problème de la construction d'arbre couvrant en largeur, le protocole auto-stabilisant connu sous le nom de min+1 offre sans aucune modification fondamentale le meilleur confinement de fautes Byzantines possible au sens de ces nouveaux concepts.
Type de document :
Communication dans un congrès
Ducourthial, Bertrand and Felber, Pascal. 13es Rencontres Francophones sur les Aspects Algorithmiques de Télécommunications (AlgoTel), May 2011, Cap Estérel, France. 2011
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [4 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/inria-00587517
Contributeur : Swan Dubois <>
Soumis le : mercredi 20 avril 2011 - 15:32:06
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 12:02:03
Document(s) archivé(s) le : jeudi 21 juillet 2011 - 02:50:07

Fichiers

Algotel11.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : inria-00587517, version 1
  • ARXIV : 1104.4022

Collections

Citation

Swan Dubois, Toshimitsu Masuzawa, Sébastien Tixeuil. Auto-Stabilisation et Confinement de Fautes Malicieuses : Optimalité du Protocole min+1. Ducourthial, Bertrand and Felber, Pascal. 13es Rencontres Francophones sur les Aspects Algorithmiques de Télécommunications (AlgoTel), May 2011, Cap Estérel, France. 2011. 〈inria-00587517〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

263

Téléchargements de fichiers

170