Imagerie de milieux complexes par équations d’ondes élastiques

Jérôme Luquel 1, 2
2 Magique 3D - Advanced 3D Numerical Modeling in Geophysics
LMAP - Laboratoire de Mathématiques et de leurs Applications [Pau], Inria Bordeaux - Sud-Ouest
Résumé : L’industrie pétrolière s’intéresse désormais à des régions de la terre de plus en plus difficiles d’accès et il est essentiel de proposer des techniques permettant de garantir l’efficaité d’un forage. Parmi ces techniques, la Reverse Time Migration (RTM) est connue pour sa précision. Elle utilise les ondes réfléchies pour reconstruire une carte du sous-sol représentant les interfaces géophysiques. Elle peut être décrite en trois étapes : (i) propager le champs émis par les sources durant la campagne d’acquisition; (ii) pour chaque source, propager le champ enregistré par les récepteurs; (iii) obtenir une image du sous-sol en appliquant une condition d’imagerie à chaque pas de temps et pour chaque source. Cette technique requiert de très grosses capacités de calcul et il est encore difficile d’imager des milieux réalistes 3D, même avec l’aide du calcul haute performance. Nous avons choisi la méthode de Galerkine discontinue pour modéliser la partie propagation car elle permet d’obtenir des solutions précises et est adaptable au calcul parallèle. La quantité d’information à sauvegarder pour faire une corrélation étant importante, on se doit de trouver un algorithme de calcul d’images du sous-sol réduisant ce coût. Nous avons utilisé l’algorithme de Griewank, appelé “Optimal Checkpointing”. Ce problème de coût étant réglé, on se doit de considérer l’efficacité des ondes élastiques incluant des champs multiples pour améliorer la précision de l’image. La condition traditionnelle de J. Claerbout ne prend pas en compte les conversions d’ondes, et n’est alors surtout utile que dans le cas acoustique. De plus, les ondes P et S interagissant entre elles, il est intéressant de trouver une condition d’imagerie utilisant ce fait. Cela a été abordé dans le cadre de la méthode de l’état adjoint dans les travaux de A. Tarantola et J. Tromp et ce travail en propose utilisation dans le cadre de la RTM. Nous proposons une nouvelle condition d’imagerie prenant en compte les paramètres élastiques du milieu considéré et permettant de supprimer les artefacts numériques. Nous illustrons les images sur des cas industriels
Type de document :
Thèse
Equations aux dérivées partielles [math.AP]. Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2015. Français. 〈NNT : 2015PAUU3004〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [89 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/tel-01217029
Contributeur : Julien Diaz <>
Soumis le : dimanche 18 octobre 2015 - 17:44:50
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:22:32
Document(s) archivé(s) le : mardi 19 janvier 2016 - 10:31:51

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : tel-01217029, version 1

Collections

Citation

Jérôme Luquel. Imagerie de milieux complexes par équations d’ondes élastiques. Equations aux dérivées partielles [math.AP]. Université de Pau et des Pays de l'Adour, 2015. Français. 〈NNT : 2015PAUU3004〉. 〈tel-01217029〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

227

Téléchargements de fichiers

184