Opinions, Lies and Knowledge. An Algebraic Approach to Mobility of Information and Processes

Résumé : La notion de système de contraintes (cs – selon l'acronyme anglais) est un concept central aux formalismes de la théorie de la concurrence tels que les algèbres de processus pour la programmation concurrente par contraintes. Les systèmes de contraintes sont souvent représentés par des treillis : ses éléments, appelées contraintes, représentent des informations partiales tandis que l’ordre du treillis correspond à des implications. Récemment, une notion appelée “système de contraintes spatiales à n-agents” a été développée pour représenter l’information dans la programmation concurrente par contraintes où les systèmes sont multi-agents et spatialement distribués.D’un point de vue informatique, un système de contraintes spatiales peut être utilisé pour spécifier l’information partiale contenue dans l'espace d'un certain agent (information locale). D’un point de vue épistémique, un cs spatial peut être utilisé pour représenter l’information qui est considérée vrai pour un certain agent (croyance). Les systèmes de contraintes spatiales, néanmoins, ne fournissent pas de mécanismes pour la spécification de la mobilité de l’information ou des processus d'un espace à un autre. La mobilité de l’information est un aspect fondamental des systèmes concurrents.Dans cette thèse nous avons développé la théorie des systèmes de contraintes spatiales avec des opérateurs pour spécifier le déplacement des informations et processus entre les espaces. Nous étudions les propriétés de cette nouvelle famille de systèmes de contraintes et nous illustrons ses applications.Du point de vue calculatoire, ces nouveaux opérateurs nous apportent de l’extrusion d’informations et/ou des processus, qui est un concept central dans les formalismes pour la communication mobile. Du point de vue épistémique, l’extrusion correspond à une notion que nous avons appelé énonciation ; une information qu’un agent souhaite communiquer à d'autres mais qui peut être inconsistante avec les croyances de l’agent même. Des énonciations peuvent donc être utilisées pour exprimer des notions épistémiques tels que les canulars ou les mensonges qui sont fréquemment utilisés dans les réseaux sociaux.Globalement, les systèmes de contraintes peuvent exprimer des notions épistémiques comme la croyance/énonciation et la connaissance en utilisant respectivement une paire de fonctions espace/extrusion qui représentent l’information locale, et un opérateur spatial dérivé qui représente l’information globale. Par ailleurs, nous montrons qu’en utilisant un type précis de systèmes de contraintes nous pouvons aussi représenter la notion du temps comme une séquence d'instances.
Type de document :
Thèse
Logic in Computer Science [cs.LO]. Université Paris-Saclay, 2016. English. 〈NNT : 2016SACLX059〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/tel-01413970
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 9 mars 2017 - 23:15:07
Dernière modification le : jeudi 10 mai 2018 - 02:06:39

Fichier

57473_PERCHY_2016_archivage.pd...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01413970, version 2

Citation

Yamil Salim Perchy. Opinions, Lies and Knowledge. An Algebraic Approach to Mobility of Information and Processes. Logic in Computer Science [cs.LO]. Université Paris-Saclay, 2016. English. 〈NNT : 2016SACLX059〉. 〈tel-01413970v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

291

Téléchargements de fichiers

74