Le passif en français : de nouveaux éléments de transposition didactique

Résumé : Le présent travail vise à contribuer à l'articulation entre les recherches linguistiques portant sur le passif et l'enseignement du français. Nous nous intéressons à certains aspects théoriques liés à quelques formes et valeurs du passif dont on ne peut faire l'économie dans l'acquisition de ce tour discursif. Cette étude vient ainsi combler certains manques relevés dans les manuels de FLE et tente de faire la lumière sur le fonctionnement du passif ainsi que les enjeux discursifs de son usage. Nous nous attarderons, ainsi, sur trois points qui méritent, selon nous, la plus grande attention dans l'acte didactique : tout d'abord, nous exposerons les particularités des valeurs sémantico-pragmatiques inhérentes aux constructions passives/actives ; ensuite, nous aborderons la question de l'aspect du procès actif/passif, ce qui nous amènera à tenir compte de certaines formes concurrentes, comme le passif en se faire (cf. C'est pour me faire pardonner que je suis là). Enfin, nous tenterons d'élucider le problème posé par le choix de la préposition servant à introduire " l'agent " de la phrase passive (de versus par).
Type de document :
Communication dans un congrès
Peut-on vivre sans linguistique française ? - État des lieux, perspectives et défis scientifiques, Nov 2010, Madrid, France. 2010
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-00775938
Contributeur : Christel Le Bellec <>
Soumis le : lundi 14 janvier 2013 - 17:21:23
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:27:12

Identifiants

  • HAL Id : hal-00775938, version 1

Collections

Citation

Christel Le Bellec, Badreddine Hamma. Le passif en français : de nouveaux éléments de transposition didactique. Peut-on vivre sans linguistique française ? - État des lieux, perspectives et défis scientifiques, Nov 2010, Madrid, France. 2010. 〈hal-00775938〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192