Carreaux de Bézier–Serendip

Résumé : Dans ce papier, on introduit les carreaux tensoriels (quadrilatéraux) réduits dits de « Bézier-Serendip ». Après un rappel sur les carreaux standards de Bézier, on propose une méthode de construction de ces carreaux réduits. Les polynômes de Bernstein correspondants s'écrivent comme combinaisons linéaires des polynômes de Bernstein classiques. On explicite les carreaux de degrés 2, 3, 4 et 5. On indique que, dès le degré 5, la disposition des points de contrôle internes n'est plus symétrique et que, pour pallier ce problème, on propose d'enrichir ces points de contrôle résultant en des carreaux de Bézier–Serendip étendus . Ces carreaux représentent, dans le formalisme de Bézier, ce que sont les éléments finis de Lagrange de sérendipité.
Type de document :
Article dans une revue
Comptes Rendus Mathématique, Elsevier Masson, 2015, 353 (2), pp.179-184. 〈10.1016/j.crma.2014.11.017〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/hal-01115518
Contributeur : Brigitte Briot <>
Soumis le : mercredi 11 février 2015 - 11:35:48
Dernière modification le : vendredi 25 mai 2018 - 12:02:06

Identifiants

Collections

Citation

Paul-Louis George, Houman Borouchaki. Carreaux de Bézier–Serendip. Comptes Rendus Mathématique, Elsevier Masson, 2015, 353 (2), pp.179-184. 〈10.1016/j.crma.2014.11.017〉. 〈hal-01115518〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

221