Un modèle déformable intégrant des relations spatiales pour la segmentation de structures cérébrales

Résumé : Cet article présente une méthodologie pour intégrer un nouveau type de contraintes, formées de relations spatiales, dans des modèles déformables. Les relations spatiales telles que les directions, les distances , les adjacences ou les symétries, constituent une formalisation de la description linguistique d'une image. Ces relations sont repré-sentées par des ensembles flous de l'espace 3D et sont intégrées dans le modèle déformable sous la forme d'une nouvelle force. Trois mé-thodes de construction d'une force externe à partir d'un ensemble flou représentant une relation spatiale sont introduites. Cette méthodologie est appliquée à la segmentation de structures cérébrales internes sur des Images par Résonance Magnétique (IRM). Les paramètres liés aux relations spatiales sont estimés lors d'une phase d'apprentissage. Les résultats obtenus montrent que l'utilisation des relations spatiales amé-liore significativement la segmentation des structures mal contrastées.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [53 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.inria.fr/hal-01413894
Contributeur : Olivier Colliot <>
Soumis le : dimanche 11 décembre 2016 - 18:38:47
Dernière modification le : vendredi 29 décembre 2017 - 14:22:01
Document(s) archivé(s) le : mardi 28 mars 2017 - 00:25:08

Fichier

i3_2004.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01413894, version 1

Citation

Olivier Colliot, Oscar Camara, Isabelle Bloch. Un modèle déformable intégrant des relations spatiales pour la segmentation de structures cérébrales. Revue I3 - Information Interaction Intelligence, Cépaduès, 2005, 5 (1), pp.29-58. 〈hal-01413894〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

32

Téléchargements de fichiers

65