Mise en correspondance de surfaces par chemins géodésiques

Résumé : Dans cette étude les auteurs s'intéressent au problème de la mise en correspondance de surfaces. Nous proposons une solution originale pour prendre en compte les grandes déformations et les changements de topologie. La méthode décrite repose sur le calcul d'une carte de distances géodésiques sur un graphe de coût. La fontion de coût représente le critère de mise en correspondance entre les deux surfaces reposant sur le graphe. Ce graphe est une variété de dimension 3 (ou une hypersurface) plongée dans un espace à 4 dimensions. La théorie présentée dans ce document est une généralisation de la méthode d'évolution de courbes géodésiques introduite en 1995 par Kimmel et al. Une formulation utilisant la théorie des isocontours est utilisée pour décrire l'évolution des surfaces comme des isosurfaces. Cette formulation, dite eulérienne, procure un shéma numérique stable pour résoudre les équations aux dérivées partielles. La méthode est appliquée à des exemples montrant à la fois des petites et des grandes déformations ainsi que des changements de topologie.
Type de document :
Rapport
[Rapport de recherche] RR-3842, INRIA. 1999
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/inria-00072815
Contributeur : Rapport de Recherche Inria <>
Soumis le : mercredi 24 mai 2006 - 11:01:28
Dernière modification le : mercredi 3 janvier 2018 - 14:18:08
Document(s) archivé(s) le : dimanche 4 avril 2010 - 23:23:27

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : inria-00072815, version 1

Collections

Citation

Etienne Huot, Hussein Yahia, Isabelle Herlin, Isaac Cohen. Mise en correspondance de surfaces par chemins géodésiques. [Rapport de recherche] RR-3842, INRIA. 1999. 〈inria-00072815〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

271

Téléchargements de fichiers

102