Utilisation de la modélisation à l’exécution : objectif, challenges et bénéfices

Olivier Barais 1, 2
1 DiverSe - Diversity-centric Software Engineering
Inria Rennes – Bretagne Atlantique , IRISA-D4 - LANGAGE ET GÉNIE LOGICIEL
2 TRISKELL - Reliable and efficient component based software engineering
IRISA - Institut de Recherche en Informatique et Systèmes Aléatoires, Inria Rennes – Bretagne Atlantique
Résumé : Le développement logiciel traditionnel, généralement fondé sur l’hypothèse d’un monde clos définissant une frontière connue et stable entre le système et son environnement n’est plus tenable. Par opposition, la notion de système dit ouvert et éternel s’est imposée à la plupart des systèmes informatiques. Ces systèmes logiciels se caractérisent par leur besoin d’offrir des capacités d’adaptation qui leur permettent de réagir aux changements de leur environnement de manière continue et sans interruption de service. Un des challenges important pour la communauté du génie logiciel est d’identifier et de supprimer progressivement les limites liées à l’hypothèse du monde clos. En partant de cette hypothèse de monde ouvert, cette habilitation expose les bénéfices engendrés par l’effacement de la frontière entre la phase de conception et la phase d’exécution du logiciel en proposant l’utilisation des travaux liés à la modélisation non plus uniquement lors de la phase de conception du système, mais aussi au cours de l’exécution des systèmes dits ouverts. Pour ce faire, cette habilitation synthétise, dans une première partie, les fondations d’une approche permettant l’utilisation de techniques de modélisation, à l’exécution en se concentrant principalement sur le point de vue de l’architecte logicielle. Nous exposons ensuite les bénéfices attendus en montrant comment des approches avancées de composition logicielle, de vérification ou de gestion de la variabilité peuvent être bénéfiques pour la compréhension et la maîtrise de l’espace de configuration et de reconfiguration d’un système dit ouvert. Nous synthétisons ensuite les principaux challenges liés à l’utilisation de techniques de modélisation à l’exécution en particulier dans le cadre de systèmes distribués et hétérogènes. Afin d’insister dans ce document de synthèse sur l’importance de l’expérimentation dans ma démarche scientifique, une deuxième partie présente un résumé non exhaustif, mais représentatif, de différentes expériences menées dans le cadre des thèses que j’encadre ou que j’ai co-encadrées afin de montrer la pertinence des approches de modélisation à l’exécution et des opérateurs de composition de modèles associés. Ces expériences permettent de confronter cette proposition à différents domaines d’applications : informatique mobile, Internet des Objets, Cloud Computing) et permettent de pousser aux limites cette idée d’utilisation de modélisation à l’exécution en regardant sa pertinence pour chaque domaine étudié par rapport à ses propres contraintes. Une dernière partie conclut ce manuscrit de synthèse par quelques chiffres pour étayer la production scientifique et propose un ensemble de perspectives de recherche associées à ces travaux.
Type de document :
HDR
Informatique et langage [cs.CL]. Université de Rennes 1, 2014
Liste complète des métadonnées

https://hal.inria.fr/tel-01096952
Contributeur : Olivier Barais <>
Soumis le : jeudi 18 décembre 2014 - 15:06:41
Dernière modification le : jeudi 9 février 2017 - 16:05:47
Document(s) archivé(s) le : lundi 23 mars 2015 - 16:51:43

Identifiants

  • HAL Id : tel-01096952, version 1

Citation

Olivier Barais. Utilisation de la modélisation à l’exécution : objectif, challenges et bénéfices. Informatique et langage [cs.CL]. Université de Rennes 1, 2014. <tel-01096952>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

371

Téléchargements du document

1849