Techniques d'interaction, affichage personnalisé et reconstruction de surfaces pour la réalité augmentée spatiale.

Brett Ridel 1, 2
1 MANAO - Melting the frontiers between Light, Shape and Matter
LaBRI - Laboratoire Bordelais de Recherche en Informatique, Inria Bordeaux - Sud-Ouest, LP2N - Laboratoire Photonique, Numérique et Nanosciences
Résumé : Cette thèse s’inscrit dans le thème de la réalité augmentée spatiale (RAS). La RAS permet d’améliorer ou de modifier la perception de la réalité, au travers d’informations virtuelles affichées directement dans l’environnement réel, à l’aide d’un vidéoprojecteur. Bien des domaines peuvent en profiter, tels que le tourisme, le divertissement, l’éducation, la médecine, l’industrie ou le patrimoine culturel. Les techniques informatiques actuelles permettent d’acquérir, d’analyser et de visualiser la géométrie de la surface d’objets réels, comme par exemple pour des artefacts archéologiques. Nous proposons une technique d’interaction et de visualisation en RAS qui combine les avantages de l’étude d’artefacts archéologiques réels et de l’étude d’artefacts archéologiques 3D. Pour cela, nous superposons sur l’objet une visualisation expressive en RAS basée sur les courbures, permettant par exemple de montrer le détail des gravures. Nous simulons ensuite l’utilisation d’une lampe-torche grâce à un interacteur à 6 degrés de liberté. L’utilisateur peut ainsi spécifier la zone de l’objet à augmenter et ajuster les nombreux paramètres nécessaires au rendu expressif. L’une des principales caractéristiques de la réalité augmentée spatiale est de permettre à plusieurs utilisateurs de participer simultanément à la même expérience. Cependant, en fonction de l’application souhaitée, cela peut être vu comme un inconvénient. Nous proposons un nouveau dispositif d’affichage permettant de créer des expériences en RAS qui soient multi-utilisateurs et personnalisées, en prenant en compte le point de vue de l’utilisateur. Nous utilisons pour cela un support de projection rétroréfléchissant semi-transparent que l’on positionne en face de l’objet à augmenter. Nous proposons deux implémentations différentes de ce nouveau dispositif, ainsi que deux scénarios d’application. Lorsque l’on veut augmenter des objets déformables, la plupart des techniques de tracking actuelles et la connaissance préalable de la géométrie de l’objet ne suffisent plus. En vue d’être par la suite utilisée pour augmenter un objet, nous proposons une technique de reconstruction de surfaces développables par approximation de cylindres paraboliques, basée sur les MLS. Ce type de surface peut représenter par exemple des vêtements ou des tissus. Nous proposons une solution pour supprimer les problèmes d’approximation dans les zones à forte ambiguïté.
Type de document :
Thèse
Interface homme-machine [cs.HC]. Université de bordeaux, 2016. Français
Liste complète des métadonnées



https://hal.inria.fr/tel-01414792
Contributeur : Brett Ridel <>
Soumis le : lundi 12 décembre 2016 - 15:37:37
Dernière modification le : vendredi 17 février 2017 - 16:14:14
Document(s) archivé(s) le : lundi 27 mars 2017 - 20:00:24

Fichiers

Identifiants

  • HAL Id : tel-01414792, version 1

Citation

Brett Ridel. Techniques d'interaction, affichage personnalisé et reconstruction de surfaces pour la réalité augmentée spatiale.. Interface homme-machine [cs.HC]. Université de bordeaux, 2016. Français. <tel-01414792>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

208

Téléchargements du document

171