Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Les châtellenies au nord du Bassin parisien, du Xe au XIIIe siècles : étude sur les cadres institutionnels et les lieux de pouvoir, sur la société aristocratique (princes, comtes et chevaliers)

Résumé : Les débats entre historiens qui étudient l’époque féodale, Xe-XIIe siècle, portent sur la seigneurie castrale, son apparition, son développement, mais avec un présupposé : l’apparition des châteaux traduit la crise de l’autorité publique, son éparpillement entre les mains de l’aristocratie pour laquelle les châteaux deviennent des instruments de domination, l’an Mil marquant une étape décisive de ce processus. Cette thèse tente d’apporter des éléments de discussion par l’étude du phénomène castral : la formation des châteaux, les autres formes de fortifications, leur rôle, leur évolution. Leur implantation et leurs fonctions permettent d’apporter un nouvel éclairage sur ce qu’est une châtellenie, et sa mise en perspective sur le long terme, depuis le premier millénaire. L’évolution de la villa en seigneurie rurale constitue un chapitre qui tente de comprendre ce qu’est une seigneurie, ses droits et ses fonctions, et les divers acteurs de la création des seigneuries. Dans une deuxième partie, l’étude des familles gravitant dans les châteaux et dans leurs ressorts permet d’apporter des éléments nouveaux sur l’origine des nouveaux comtes, des seigneurs de châteaux et des garnisons castrales. Elle s’intègre directement dans le débat sur la chevalerie : hommes nouveaux, soldats de fortune, ou héritiers de l’aristocratie carolingienne. Les comportements familiaux sont aussi étudiés, et les évolutions entre cousinages et lignages. Ils sont impactés par l’extension des liens féodo-vassaliques qui concernent de plus en plus tous les aspects de la vie, les héritages et les biens allodiaux. L’étude de l’évolution de la société « féodale » tente d’éclairer le passage du château, détenteur de la puissance publique, au château, résidence d’une aristocratie et point de crispation de la part des populations rurales dès le XIVe siècle. Elle cherche à établir s’il y a bien eu une « mutation » féodale à la veille de l’an Mil, ou s’il s’agit d’un processus évolutif sur le long terme.
Document type :
Theses
Complete list of metadatas

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-02149894
Contributor : Abes Star :  Contact
Submitted on : Thursday, June 6, 2019 - 5:20:06 PM
Last modification on : Wednesday, January 8, 2020 - 12:24:38 PM

File

TH2019PESC0008V2.pdf
Version validated by the jury (STAR)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02149894, version 1

Collections

Citation

Philippe Thuillot. Les châtellenies au nord du Bassin parisien, du Xe au XIIIe siècles : étude sur les cadres institutionnels et les lieux de pouvoir, sur la société aristocratique (princes, comtes et chevaliers). Histoire. Université Paris-Est, 2019. Français. ⟨NNT : 2019PESC0008⟩. ⟨tel-02149894⟩

Share

Metrics

Record views

650

Files downloads

479